Comment utiliser le chèque énergie : on vous dit tout

Le chèque énergie, initiative gouvernementale, constitue un véritable coup de pouce pour les ménages à revenu modeste face à leurs dépenses énergétiques. Si vous vous demandez comment utiliser le chèque énergie, elmy explique tout à travers ce guide !

Comment utiliser le chèque énergie pour ses dépenses courantes ?

De nombreux ménages français attendent chaque année ce dispositif. L’occasion pour eux de soulager leur budget consacré à l’énergie. Mais comment utiliser le chèque énergie profiter de ses avantages ?

Comment utiliser le chèque énergie en ligne ?

Le digital simplifie bon nombre de démarches, y compris comment utiliser le chèque énergie pour régler vos factures. Après réception de celui-ci, rendez-vous vers le site officiel chequeenergie.gouv.fr. Une fois sur le site, il vous suffit de suivre la rubrique « Bénéficiaire” puis “Utiliser mon chèque en ligne cette année ».

Prenez votre chèque énergie et votre dernière facture d‘énergie pour renseigner :

  • Votre numéro de chèque énergie
  • Votre référence client, souvent constituée de 9 chiffres
  • Votre numéro de Point De Livraison (PDL) pour l’électricité ou votre numéro de Point de Comptage et d’Estimation (PCE) pour le gaz.

Une fois ces étapes franchies, le montant de votre aide sera déduit de votre facture.

Comment utiliser le chèque énergie par courrier ?

Si vous êtes plus à l’aise avec les méthodes traditionnelles, il est tout à fait possible de l’envoyer par voie postale pour régler vos factures. Il vous suffit de joindre une copie d’une facture récente indiquant vos références client. Adressez le tout à l’adresse de votre fournisseur d’énergie.

La pré-affectation, une solution automatique

La pré-affectation s’avère être une option pratique pour tous ceux qui souhaitent éviter la démarche annuelle de paiement. Disponible chez certains fournisseurs, elle permet d’affecter automatiquement le montant d’aide à vos factures d’énergie chaque année.

Pour en bénéficier, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Cocher la case dédiée sur votre chèque énergie puis transmettez-le à votre fournisseur ;
  • Remplir le formulaire officiel dédié à la pré-affectation ;
  • Se rendre sur la rubrique Bénéficiaire puis Espace Bénéficiaire ;
  • Contacter le service client par téléphone au 0 805 204 805.

Ces options garantissent que le montant du chèque énergie sera directement et automatiquement déduit de votre contrat d’énergie chaque année.

🪵 Il n’y a pas que l’électricité et le gaz !

Au-delà de l’électricité et du gaz naturel, le chèque énergie offre aussi la possibilité de couvrir les achats de certains combustibles comme le fioul, le bois, ou encore le GPL. Pour ce faire, transmettez-le à votre fournisseur lors de votre achat. Mais attention, si le montant du chèque dépasse celui de votre achat, il n’y a pas de rendu de monnaie. Veillez donc à passer le montant total de votre chèque en une seule fois.

Comment utiliser le chèque énergie pour la rénovation énergétique ?

Dans une démarche écoresponsable, le gouvernement incite les foyers français à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique. L’objectif est double : améliorer le confort des logements tout en diminuant leur impact environnemental. Mais comment utiliser le chèque énergie pour financer ces chantiers ? Découvrons ensemble les différentes étapes pour mettre en œuvre une rénovation énergétique grâce à ce précieux coup de pouce.

Financement des travaux de rénovation énergétique

Optimiser son logement est une démarche qui offre des bénéfices sur le long terme, aussi bien sur le budget d’un ménage que sur l’impact environnemental. Le chèque énergie se positionne alors comme un allié de taille pour les ménages souhaitant entreprendre des travaux d’économies d’énergie.

Qu’il s’agisse de chantiers d’isolation thermique, du changement de votre système de chauffage ou encore de l’installation d’une nouvelle ventilation, le dispositif est éligible au financement d’une partie de ces projets. Ainsi, pour des chantiers facturés avant la date de validité du chèque (pour rappel, le 31 mars de l’année suivant sa date d’émission), votre chèque énergie pour vous servir à régler une partie des frais.

Choisir le bon professionnel : l’importance de la certification RGE

La qualité des travaux de rénovation énergétique est cruciale pour garantir leur efficacité. Il convient ainsi de passer par un professionnel qualifié. Ici, le label « Reconnu garant de l’environnement » (RGE) prend tout son sens. Cette certification assure que le professionnel dispose de l’expertise nécessaire en matière de rénovation énergétique.

Ainsi, pour pouvoir utiliser le chèque énergie comme moyen de financement, il faut que le chantier soit tenu par un professionnel certifié RGE. Sur le portail france-renov.gouv.fr, vous trouverez un annuaire des professionnels RGE pour vous accompagner dans votre projet.

Conversion du chèque énergie en chèque travaux

Si vous envisagez des chantiers dont la facturation interviendrait après la date de validité de votre chèque énergie, pas de panique ! Vous avez la possibilité de le convertir en un chèque travaux. Le montant de ce dernier reste identique, mais sa validité s’étend sur une durée de 3 ans, vous offrant ainsi plus de flexibilité pour réaliser vos travaux.

Pour effectuer cette conversion, vous pouvez vous rendre sur le site chequeenergie.gouv.fr ou contacter l’assistance dédiée au 0 805 204 805. Une fois votre chèque travaux en main, vous pourrez le remettre à l’entreprise RGE en charge de vos chantiers.

Avantages supplémentaires associés au chèque énergie

Le chèque énergie ne se limite pas uniquement à une aide financière pour régler les factures ou pour financer des travaux de rénovation énergétique. Son utilisation offre également d’autres avantages notables, qui contribuent à alléger la charge financière des ménages tout en garantissant une protection contre certains désagréments liés à l’énergie.

Exemptions et réductions de frais grâce au chèque énergie

Au-delà de sa valeur monétaire, le chèque énergie ouvre également la porte à des exemptions et des réductions de frais significatives. Par exemple, lorsque vous en bénéficiez, vous profitez automatiquement d’une mise en service gratuite et de l’enregistrement de votre contrat de fourniture, que ce soit pour l’électricité ou le gaz. C’est un avantage non négligeable qui permet d’éviter des frais supplémentaires lors de l’installation au sein d’un nouveau logement ou si vous changez de fournisseur.

Avantages en cas d’incident de paiement

Pendant la trêve hivernale, si jamais vous vous retrouvez dans une situation où votre fourniture d’énergie est interrompue pour défaut de paiement, vous ne subirez pas de réduction de puissance de votre compteur électrique.

De plus, le chèque énergie vous permet de bénéficier d’un abattement de 80% sur les frais de déplacement pour une remise en service¹. Notons enfin que les frais de rejets de paiement sont exonérés. Ces mesures constituent un vrai coup de pouce pour ceux qui ont à traverser des périodes financières difficiles.

🔎 Des avantages pour tous les bénéficiaires ?

Tous les bénéficiaires bénéficient des avantages supplémentaires associés au chèque. Quel que soit le montant reçu. Une façon plus équitable et plus efficace de lutter contre la précarité énergétique.

Comment utiliser les chèques énergies spéciaux ?

On parle de plus en plus de précarité énergétique. C’est pourquoi, pour aider les ménages les plus modestes à faire face à leurs dépenses énergétiques, l’État a mis en place non seulement le chèque énergie annuel mais aussi des chèques énergies spéciaux en réponse à des situations particulières. Ces chèques exceptionnels, introduits en 2022, offrent une aide supplémentaire aux ménages éligibles.

Le chèque énergie devient une aide indispensable pour plus en plus de foyers, souffrant de précarité énergétique.

Comment utiliser le chèque énergie exceptionnel ?

Face aux hausses spectaculaires des prix de l’énergie, l’État a décidé d’émettre un chèque énergie exceptionnel pour soutenir davantage les ménages. En 2022, il a été distribué automatiquement entre mi-décembre et début février à 12 millions de ménages. Les montants attribués variaient entre 100 € et 200 €², offrant un soutien significatif en période de froid.

Ce qui est pratique, c’est qu’il n’y a rien à faire. Il est envoyé automatiquement aux foyers répondant aux critères, sans démarche à réaliser. Il est utilisé de la même manière que le dispositif classique pour payer des factures d’énergie, que ce soit pour l’électricité, le gaz, la chaleur ou d’autres formes d’énergie ; ou pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Icon svg

En 2022, le chèque énergie exceptionnel a été distribué automatiquement à 12 millions de ménages. Les montants attribués variaient entre 100 € et 200 €. Icon svg

Comment utiliser le chèque énergie fioul ?

Le chèque énergie fioul a été spécialement conçu pour les foyers qui se servent du fioul domestique pour se chauffer. Ce chèque, dont le montant varie entre 100 € et 200 €, a été envoyé aux ménages déjà bénéficiaires du dispositif classique. Pour ceux qui n’ont pas été identifiés comme se chauffant au fioul, une demande en ligne était possible par ailleurs.

Comment utiliser le chèque énergie fioul ? C’est simple, il faut juste le transmettre à son fournisseur de fioul lors de l’achat de combustible. Comme pour le dispositif classique, il est à activer en une seule fois sans possibilité de rendu de monnaie.

Comment utiliser le chèque énergie bois ?

Le chèque énergie bois permet d’aider les ménages qui se chauffent au bois à payer leurs factures. Les montants varient en fonction des critères de revenus, mais aussi en fonction du type de bois, qu’il s’agisse de bûches ou de pellets (granulés). Ils peuvent percevoir des montants de 50 €, 100 € ou 200 €. À noter que le chèque a été distribué jusqu’au 31 mai 2023.

Ce dispositif bois fonctionne comme les autres : vous le remettez simplement à votre fournisseur lors de l’achat de combustible. Il est essentiel de noter que le chèque est à activer en une seule fois, sans possibilité de rendu de monnaie.

Revoyons les bases : en quoi consiste le chèque énergie ?

Ce dispositif été mis en place par l’État français pour aider les ménages à revenu modeste à faire face à leurs dépenses énergétiques. Il s’agit d’une mesure phare pour lutter contre la précarité énergétique et s’assurer que tous les ménages ont accès à une énergie abordable. Mais quel est son fonctionnement ? Qui peut en bénéficier et quelles sont ses modalités ?

Définition et objectifs du chèque énergie

Le chèque énergie est un coup de pouce financier accordé aux foyers français à revenu modeste pour payer leurs dépenses énergétiques. Il peut couvrir les dépenses d’électricité, de gaz, de chaleur, et même être utilisé pour financer des travaux d’efficacité énergétique dans le logement. L’objectif principal du gouvernement en mettant en place ce dispositif est de lutter contre la précarité énergétique, un phénomène touchant les ménages qui consacrent une part trop importante de leurs revenus à leurs dépenses énergétiques.

Conditions d’éligibilité et bénéficiaires

L’éligibilité au chèque énergie est déterminée en fonction des ressources fiscales, plus précisément du revenu fiscal de référence, et de la composition du ménage. Les ménages éligibles n’ont aucune démarche à entreprendre pour recevoir ce chèque ; il leur est automatiquement envoyé par courrier à leur domicile. En 2022, 5,8 millions de ménages³ ont bénéficié de cette aide, témoignant du caractère prégnant de la précarité énergétique.

🧐 Quelles nouveautés en 2024 ?

Deux modifications ont été apportées pour le chèque énergie 2024. Tout d’abord, les ménages dont le revenu fiscal de référence de 2022 n’est pas éligible mais dont celui de 2023 l’est pourront faire une réclamation auprès de l’agence de service et de paiement à partir de mai.

Ensuite, le chèque énergie permet dorénavant aux locataires de logement HLM de payer leurs charges de chauffage.

Montants et périodes d’émission

Les montants du chèque énergie peuvent varier chaque année, en fonction des décisions gouvernementales et des besoins identifiés. Pour l’année 2023 par exemple, les montants oscillaient entre 48 € et 277 €. Ces montants dépendent du revenu fiscal de référence et de l’unité de consommation, autrement dit le nombre d‘individus qui composent le ménage.

Chaque année, le chèque énergie est envoyé entre mars et mai. Il est important de noter que sa validité s’étend jusqu’au 31 mars de l’année qui suit son émission. Des dates à retenir pour être sûr de bénéficier de ses avantages.

🧐 Que dois-je faire si je ne reçois pas mon chèque énergie ?

Si vous vous dites « je n’ai pas reçu mon chèque énergie« , alors que vous estimez être éligible, pas de panique. Contactez l’assistance téléphonique officielle du dispositif au 0 805 204 805. Vous pouvez également passer par ce formulaire dédié si vous pensez votre chèque énergie perdu ou volé.